15 septembre 2008

Brel

Ce qu'il ya a de plus dur pour un homme qui habiterait Vilvoorde et qui veutaller vivre à Hong-Kong, c'est pas d'aller à Hong-Kong, c'est de quitter Vilvoorde.
Posté par Maeglyr à 22:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 septembre 2008

La rentrée (2)

    Et donc nous revoilà réunis pour résumer la seconde partie du discours de rentrée. Ainsi, alors que le proviseur s'éloignait de la table où il avait posé ses deux mains en dôme, en un signe de bienveillance et d'amitié, le vice...non le "proviseur adjoint" (oui vice proviseur ça a une mauvaise connotation, comme si il était moins important, de plus le mot "vice" peut se révéler gênant) s'approcha de la table récemment déserté par son collègue hierarchiquement supérieur. Table qui a ce moment là était... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 22:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 septembre 2008

La rentrée (Interlude)

Et donc avant de poursuivre ma description de mon premier jour (et surement le seul vraiment interessant) de rentrée, avec le discours bienveillant et chaleureux du proviseur adjoint, nous allonrs faire un interlude en parlant de ma première heure de philo. Car en effet après avoir été absente les 4 premiers jours de la rentrée notre professeur de philosophie à daigné pointé le nez dans notre emploi du temps. Mais alors en quoi consiste les cours de philo(sophie) ? Eh bien je ne peux pas encore vous l'affirmez mais ça à l'air assez... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2008

Terry Pratchett.

« On dit ce fruit pareil au monde, tout de douceurOu pareil, dirais-je à l'homme en son coeur,Tout rouge au dehors et pourtant, soudain au-dedansNous découvrons le ver, la pourriture, l'imperfectionSa pelure peut bien rutiler, la dentProuve que plus d'un homme est pourri au trognon. » Terry Pratchett est un écrivain humoriste anglais, qui a écrit les "Annales du Disque Monde", récits fantastique sur un monde improprablement délirant : une disque reposant sur les épaules de quatre éléphants, éléphants reposant eux... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2008

La rentrée (1)

    Vendredi 5 Septembre, la vrai rentrée.Bien que je suis allé au lycée le 3 nous n'avons que fait des préparatifs :remise des livres, des fiches-innombrable-à-remplir-sinon-c'est-grave et lemagnifique, le poétique que dis je, l'inqualifiablement excellent discours du proviseur.Cette oeuvre d'art, paufinée, améliorée au fil des ans qui ont construit la culture et la richesse de langage de notre tendre et aimé proviseur a éclatée comme une bombe linguistique dans nos rangs. Certains même frémissaient encore de plaisir deux... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 20:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 septembre 2008

Hier c'était la fin de la vie de patachon.Mardi 2 Septembre, jour qui restera gravé dans nos mémoire pour au moins...Une semaine ? Deux ? Aller soyez royal : un mois.Donc hier nous avons goûter aux dernières bouffées de liberté déjà teintées derelents militaro-scolaire et d'une rigueur héritée des plus mauvaises idéesde la pensée Marxiste (ça c'était bien pour faire genre je rentre en Terminale Ecoet tout mais bon je connais rien sur le sujet). Donc oui, c'est pas bien d'aller en l'école, on s'y emmerde mais faut garder la forceet... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2008

La France est à l'influence politique ce que Lorie est à culture française.
Posté par Maeglyr à 01:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2008

Lorsque la guerre aura tué tout les hommes, la femme sera peut être émancipée.
Posté par Maeglyr à 01:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 août 2008

Oui bah en fait je suis toujours là.

« Les vieux penseurs et les sages barbusParlent de toi, je n'en peux plusJe veux te connaître, te comprendreTe ceuillir, t'observer, te fendre. Je t'ai cherché en des lieuxBénis, sacrés où on te vénèreMais Ô grand jamais, bon DieuJe ne t'ai trouvé dans toutes ces prières Discret, romantique ou angoissantEffet, précédé d'une pique ou mentantTu te débrouille d'une façon ou d'une autrePour être subtil, précis et sans tâche Quand tu déploie tes bras avec aisanceSilence, ô beau silenceLes ... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 22:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 août 2008

Il est parti pour de bonLe poète et ses poèmes bidonIl est sorti de ma vieC'est mieux ou c'est pis Ca nous éclaircira les penséeDe plus l'entendre braillerCa nous fera des vacances sur mesureDe plus dire : "C'est super, jte jure."Il se prenait pour quiBrel ? Du Bellay oui qui sais-jeAvec ses vers biscornues Et ses rimes de quand il avait buEt puis n'aurions pas des problèmesQu'on n'est pas obligé de braire ?Ne pourrions nous respecter carêmeSans qu'il nous dire de nous taireQuel insolent, quel dramaturgeQuand c'est terrible,... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 01:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]