02 décembre 2009

Jouets un peu.

Eho ! De la batteQui joue,Que dirait la balleSi elle pouvait parler ?Eho ! De la belleQui joue,Que ferait le mâleSi il pouvait la voler ?Eho ! De la banqueQui joue,Qui cracherait le râleSi tout le monde crevait ?
Posté par Maeglyr à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2009

Une fontaine de haine ou une idée mal finie.

Ça fait longtemps que... non.Ça fait longtemps que...j'ai rien mit sur le blog.Manque d'idées, enfin, manque de fin d'idées.J'arrive même plus à revoir mes poèmes.Tant pis, lançons ça comme ça. "Je suis source de haine,Source de pouvoir.Si je tombe, sans peine,Cent Moi jaillissent du noir.    Inlassable et joyeux,    Prisonnier de vos âmes,    Je me libère, mille feux    Consommant hommes et dames.Derrière toi, dans les autres,Je vit, je tue, je pleure.Souffle, amie, voici... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 21:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juillet 2009

Parfois l'ambition se pose.Se repose.Les vers retournent à la Terre.On n'y pense plus trop, c'est un souvenir.On dit : "J'écrit plus."Il peut en passer du temps avant de s'y remettre.Moi il m'a fallu deux airs de guitares, de la terre battue est des tentes pourme relancer un peu là dedans. Et puis revenu du camping j'ai vu un dessin de Tim.Avec sa bénédiction, je vous fait part de ma réaction à son dessin. A Tim. Pieds et Ruines.Châteaux de sableQui basculentLentement, flottent.Piétés. RuinesEn forme de fables,Qui... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 19:53 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
16 avril 2009

Première chanson stable...non ? Ah mince.

"Une petite filleD'au moins 20 ansQui s'en allaitFumant dans le ventCoeur frais et cheveux grisLa tête dans le vagueElle croyait qu'un jour Elle saurait vivre à PragueVille de lumièresD'ombres ou de flammesIl lui fallait un nom Rien qu'un nom pour s'accrocherUne petite filleD'au moins 20 ansQui s'en allaitFumée d'son tempsDents dures et épaules fièresLa tête rentrée, par peur du CielIl savait que ce jour làIl saurait ceuillir les fruits de PragueCe fut facile, Ce fut rapide,Et les regrets avaient peu de ridesQuand ils fuirent ce... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2009

Février 2009

"Les soirs d'hiver,Quand le piquantDes étoiles est hors de portée,Les pensées sont filasses.Filantes et graisseuses,Dégoulinante de lucidité.Mais est ce être lucide,Que de vanter vainementSa vie, et l'éventerA coups de cadeauxPhilosophiques ?Ne vaut il mieux pasUne télé ?"
Posté par Maeglyr à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2009

Premier Février 2009

"Traverses l'espace.Et le tempsTourne, tourne,Lentement,Autour de la Terre,En apesanteurOu sur la merDéchaînée de tes rêves.Et fuis. Pas de trêve.Fuis, fuis, fuis. Ou voles.La corolle ouverteDe son sourire, te portesA tes souvenirs,Heureux, éternels."
Posté par Maeglyr à 21:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 janvier 2009

'Paris'

Le carreau blancMe glaceLe sangFroid aux rainures noiresSalissantMa vesteJe m'affale pantelantA terreGeléLe carreau blancMe glaceLe sangSensation de n'êtreRienQue de la glaceQui cruelleQui dureCasse, brise mes osLe carreau blancMe glaceLe sangEt m'enlaceSeul amiA présent
Posté par Maeglyr à 18:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 décembre 2008

Les quelques rares

Notre but est d'échouerNos vies sans saveursSur une plage déserteDans 20 ans, dans 1000 ans Les quelques rares qui ont suS'attacher à la barre Les quelques rares qui ont puRester dans l'Histoire Nous fredonne partout les premières véritésQue tout le monde dit mais que personne saitQue tout le monde veut mais que personne faitIls fredonnent en cadence avec la Vie Notre but est d'échouerNos noms sans erreursSur une plage déserteDans 20 ans, dans 1000ans Les quelques rares qui ont suS'accrocher au bateauLes quelques rares qui... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 21:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 novembre 2008

Désillusion précoce ?

"A la grande bataille du tempsLes aiguilles luttent contre l'évidenceQui est que tout le monde attendLa prochaine heure, que ça avanceAvancement de paye, de nèflesBouture de bonheur que l'on prendComme félicité, comme un trèfleA quatre feuilles que l'on touve, enfantEt on tente si mal, de réussir viteEt on tente si mal, d'oublier dans la cuiteD'oublier dans le sang ou le cercle des fousMais Jacky le dit, on n'oublie rien du toutA la grande bataille du tempsLes aiguilles luttent contre l'évidenceQue la vie n'a pas de sens, qu'elle... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 18:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 octobre 2008

Comme un hérisson.

"Tremblotant, de froidDans la nuit libéréeTremblotant, d'effroiTerrifié par ma libertéComme un petit hérissonAu bord de la routeComme un petit hérissonQui n'as plus de douteQui se plie face à la libertéTotale, humaine, et sans pitié.Avançant, à tâtonsDans un bon vieux "smog"Avançant, sans talonsEn quête d'une nouvelle drogueComme un petit hérissonHérissé, par faiblesse, sans douteComme un petit hérissonQui minuscule en face de la voûteTente de grignoter la pierreEt se retrouve six pieds sous terreRêvant, sans foi ni... [Lire la suite]
Posté par Maeglyr à 17:31 - - Commentaires [6] - Permalien [#]